Articles associés au tag ‘mac’

19 Oct
2019

Mac OS : Activer l’écriture NTFS MacOS Catalina

  Aujourd’hui nous allons voir comment pouvoir écrire sur les disques NTFS (C’est un système de fichiers développé par Microsoft Corporation pour sa famille de systèmes d’exploitation Windows NT, à partir de Windows NT 3.1, Windows 2000 et tous leurs successeurs à ce jour (XP, Server 2003, 7 , etc.  Merci wikipedia).

image-1

Cette opération s’effectue en trois étapes : 

 

-Désactivation du System Integrity Protection (SIP mais pas comme la téléphonie) :

  En effet, depuis Mac Os X El Capitain si ma mémoire est bonne Apple à ajouté une protection supplémentaire au système : Meme en root, vous ne pouvez plus modifier les fichiers utilisé par le système.

Nous allons commencer par voir quel est le status de SIP sur votre Mac : 

S’il est activé, vous devriez voir :

Et pour désactiver SIP, vous devez redémarrer votre Mac en mode recovery en pressant les touches du clavier CMD + R juste pendant la sonnerie d’initialisation du démarrage du Mac. Allez ensuite dans le menu Utilitaire et cliquez sur Terminal.

Pour stopper le SIP et reboot le système, entrez la commande suivante :

Une fois votre mac démarrer, nous allons vérifier que le SIP est bien désactivé : 

S’il est bien désactivé, vous devriez voir :

Nous allons pouvoir installer FUSE et NTFS3g

 

-Installation de Fuse et du homebrew + NTFS3g + Activation du montage automatique

  Nous allons maintenant nous occuper de l’installation des packet nécessaire à l’écriture sur des partitions NTFS.

-Téléchargez la dernière version de Fuse for OS X et installez le.

-Installation de homebrew : 

Dans un terminal, tapez : 

A la fin il va vous demander votre mot de passe de session et vous afficher un : « Install successfull »

 

-Installation de NTFS-3G :

NTFS3g à besoin du homebrew Cask, nous allons donc l’installer, tapez dans un terminal :

Nous pouvons maintenant lancer l’installation de NTFS3g : 

-Activer l’écriture sur / (Indispensable depuis MacOs Catalina)  :

Tapez dans votre Terminal :

-Activer le montage auto des volumes NTFS :

Tapez dans votre Terminal :

 

Mais n’oublions pas de réactiver la protection SIP !

-Réactivation de SIP : 

Et pour réactiver SIP, vous devez redémarrer votre Mac en mode recovery en pressant les touches du clavier CMD + R juste pendant la sonnerie d’initialisation du démarrage du Mac. Allez ensuite dans le menu Utilitaire et cliquez sur Terminal.

Pour activer la protection SIP et reboot le système, entrez la commande suivante :

 

Et voilà, maintenant vous pouvez écrire sur les disques NTFS de vos collègues sous windows ;)

28 Oct
2016

Mac OS : Activer l’écriture NTFS MacOS Sierra

  Aujourd’hui nous allons voir comment pouvoir écrire sur les disques NTFS (Cest un système de fichiers développé par Microsoft Corporation pour sa famille de systèmes d’exploitation Windows NT, à partir de Windows NT 3.1, Windows 2000 et tous leurs successeurs à ce jour (XP, Server 2003, 7 , etc.  Merci wikipedia).

image-1

Cette opération s’effectue en trois étapes : 

 

-Désactivation du System Integrity Protection (SIP mais pas comme la téléphonie) :

  En effet, depuis Mac Os X El Capitain si ma mémoire est bonne Apple à ajouté une protection supplémentaire au système : Meme en root, vous ne pouvez plus modifier les fichiers utilisé par le système.

Nous allons commencer par voir quel est le status de SIP sur votre Mac : 

S’il est activé, vous devriez voir :

Et pour désactiver SIP, vous devez redémarrer votre Mac en mode recovery en pressant les touches du clavier CMD + R juste pendant la sonnerie d’initialisation du démarrage du Mac. Allez ensuite dans le menu Utilitaire et cliquez sur Terminal.

Pour stopper le SIP et reboot le système, entrez la commande suivante :

 

Une fois votre mac démarrer, nous allons vérifier que le SIP est bien désactivé : 

S’il est bien désactivé, vous devriez voir :

Nous allons pouvoir installer FUSE et NTFS3g

 

-Installation de Fuse et du homebrew + NTFS3g + Activation du montage automatique

  Nous allons maintenant nous occuper de l’installation des packet nécessaire à l’écriture sur des partitions NTFS.

-Téléchargez la dernière version de Fuse for OS X et installez le.

-Installation du homebrew : 

Dans un terminal, tapez : 

A la fin il va vous demander votre mot de passe de session et vous afficher un : « Install successfull »

 

-Installation de NTFS-3G :

NTFS3g à besoin du homebrew Cask, nous allons donc l’installer, tapez dans un terminal :

Nous pouvons maintenant lancer l’installation de NTFS3g : 

-Activer le montage auto des volumes NTFS :

Tapez dans votre Terminal :

 

Et voilà, maintenant vous pouvez écrire sur les disques NTFS de vos collègues sous windows ;)

Mais n’oublions pas de réactiver la protection SIP.

 

-Réactivation de SIP : 

Et pour résactiver SIP, vous devez redémarrer votre Mac en mode recovery en pressant les touches du clavier CMD + R juste pendant la sonnerie d’initialisation du démarrage du Mac. Allez ensuite dans le menu Utilitaire et cliquez sur Terminal.

Pour activer la protection SIP et reboot le système, entrez la commande suivante :

25 Oct
2016

Debian – Contrôlez votre bureau graphique à distance …

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous expliquer comment prendre le contrôle à distance du bureau de votre Debian sans ouvrir une nouvelle session graphique : Ceux qui ont testé des tutoriels avec Tightvnc par ex savent de quoi je parle.

En général, la plupart des tutoriels permettant de prendre le contrôle à distance du bureau ouvrent une nouvelle session graphique …

Vous vous retrouvez avec votre bureau mais si vous ouvrez un document, vous allez vous rendre compte que ce n’est pas le meme bureau que celui affiché sur la sortie de la carte graphique de votre machine.

Dans notre cas, nous voulons contrôler la meme interface graphique que celle présente sur notre Debian : Nous allons utiliser le bon vieux x11vnc.

Commençons par l’installer :

Nous allons ensuite définir un mot de passe de connexion à la session VNC :

Puis demander à GDM (Pour ceux qui utilisent Gnome) de nous le lancer au démarrage :

Avant la dernière ligne exit 0; ajoutez :

 

Puis redémarez votre Debian pour tester le tout :

Lancez votre client vnc préféré (Par exemple realvnc)

Tapez l’adresse de votre debian suivis de : et du numéro de port (par défaut 5900) ex : 192.168.1.254:5900

Et vous pouvez lancer la connexion !

Si vous avez des soucis / des questions, n’hésitez pas ;)

JJ

9 Mar
2016

Raspberry PI – Raspbian et reverse proxy Nginx

Bonjour,

Si comme moi, vous commencez à avoir pas mal de services dispatché sur quelques serveurs et que vous en avez marre de router des ports vers ces différents services, voici la solution : le reverse proxy.

Je vais donc vous présenter comment installer et configurer Nginx en tant que reverse proxy.

Ce tuto est orienté Raspberry et Raspbian mais il fonctionnera également pour toutes les distributions à base de Debian (Ubuntu et consorts). Pour les autres distributions, vous n’aurez pas de mal à trouver comment installer Nginx (Par ex yum install nginx pour tous les système à base de RedHat/CentOs …)

Sans compter de l’avantage indéniable de ne plus router pleins de ports « non standard » pour accéder à tous vos services, vous augmenterez la sécurité :

-Non seulement vos différents services ne seront plus en frontaux sur le web

-Mais en plus si l’un de vos services ne supporte pas le SSL, votre reverse proxy lui supporte très bien le SSL et peut meme rediriger automatiquement toutes les requêtes http en https.

Le tunnel ssl ne sera pas du client vers le service mais du client vers le reverse proxy, la connexion entre le reverse proxy et le service qui ne gère pas le ssl sera en http.

Nous avons donc deux types de liaisons :

Voici un shémas représentant un client voulant accéder au service01http.

Il ouvre donc son navigateur et tape : http://service01http.mondomaine.com

Mais une redirection s’effectue par le reverse proxy et dans son navigateur apparait l’adresse : https://service01http.mondomaine.com

Shemas Reverse Proxy NGINX

Passons maintenant au vif du sujet.

 

Installation de Nginx :

Ouvrez

Génération d’un certificat SSL autosigné (ceci va permettre de ne pas avoir de connexion en clair,cela évite de pouvoir récupérer les identifiants/password en clair sur votre réseau) :

 

Les hôtes virtuels :

Imaginons que nous avons 4 services web sur 3 serveurs :

Nous allons donc créer 4 entrées DNS sur notre nom de domaine :

Imaginons maintenant que pour le service02https nous voulons y accéder par deux adresses différentes :

Le but est donc d’accéder à ces 4 services en HTTPS (peu importe que le service supporte ou non le SSL)

 

Configuration des hosts :

Nous allons donc commencer par configurer Nginx :

Collez ensuite ceci :

 

Maintenant un petit restart et votre reverse proxy est maintenant en ligne !

 

Petit ajout, si Nginx n’arrive pas a redémarrer, c’est peut être à cause de la longueur de votre entrée DNS (server_name)

Pour y remédier faites :

Puis cherchez la ligne :

Décommentez là en enlevant le # :

Et vous pouvez maintenant redémarrer Nginx :

 

 

 

Si vous avez des soucis ou des questions, n’hésitez pas les commentaires sont fait pour ça :)

 

17 Déc
2015

Supervision : Centreon 2.7 sur Debian 8

Bonjour à tous !

 

Aujourd’hui un petit tuto de base pour installer Centreon 2.7 (La version que vous pouvez voir sur CES 3.3)

Centreon Dashboard

Cette version est (selon moi) tout simplement magnifique, vous êtes prêt ?

Alors vous venez de finir votre installation de Debian 8, vous avez votre mot de passe root en main, vous avez installer le serveur ssh (apt-get install openssh-server) et venez juste de vous connecter en ssh à votre serveur, nous allons pouvoir commencer :

Connectez-vous avec le compte root :

Lançons la mise à jour des packets Debian pour commencer :

Installation des packets de base nécessaire à la compilation :

 

Installation de la librairie Centreon : 

Préparation de la compilation :

Vous devriez avoir comme résultat :

Nous allons maintenant compiler la librairie :

 

Installation des connecteurs Perl et SSH optionnels pour Centreon (Fortement conseiller car ils améliorent la vitesse d’exécution des plugins Perl, ils ne sont utilisable qu’avec Centreeon Engine)

Installation des packets de base nécessaire à Perl Connector :

Installation de la librairie Perl Connector :

Préparation de la compilation :

Vous devriez avoir comme résultat :

Nous allons maintenant compiler la librairie :

Installation des packets de base nécessaire à SSH Connector :

Installation de la librairie SSH Connector :

Préparation de la compilation :

Vous devriez avoir comme résultat :

Nous allons maintenant compiler la librairie :

 

Installation de Centreon Engine : 

Nous allons commencer par créer l’user/group pour centreon-engine :

Installation des packets de base nécessaire à centreon-engine :

Installation de centreon-engine :

Préparation de la compilation :

Vous devriez avoir comme résultat :

Nous allons maintenant compiler la librairie :

Vérifions maintenant que centreon-engine est correctement installé :

Vous devriez avoir comme résultat :

Paramétrons centreon-engine pour qu’il démarre automatiquement :

 

Installation des Plugins pour Centreon-Engine :

Installation des packets de base nécessaire aux Plugins de centreon-engine :

Téléchargement des Plugins Nagios :

Installation des Plugins Nagios :

 

Installation des Plugins pour Centreon :

Installation des packets de base nécessaire aux Plugins de Centreon :

Installation de git nécessaire à la récupération des plugins Centreon sur leurs github :

Récupération des Plugins Centreon sur Github :

Installation des Plugins Centreon :

 

Installation de Centreon-Broker :

Nous allons commencer par créer l’user/group pour centreon-broker :

Ajout de l’user centreon-engine au groupe centreon-broker :

Installation des packets de base nécessaire à Centreon-Broker :

Téléchargement de Centreon-Broker :

Préparation de la compilation :

Vous devriez avoir comme résultat :

Nous allons maintenant compiler Centreon-Broker :

ATTENTION !! Avec la nouvelle version 2.7 de Centreon est apparu un nouveau module dumber (05-dumper.so) alors que les précédentes versions utilisaient le module stat (15-stats.so), il entre en conflit avec le nouveau module et provoque l’arrêt du processus cbd quand on va sur la page des statistiques. Nous allons donc supprimer l’ancien module stats :

Paramétrons centreon-broker pour qu’il démarre automatiquement :

 

Installation de SNMP :

Installation des packets de base nécessaire pour le protocole SNMP :

Paramétrage du daemon SNMP :

Nous allons éditer le fichier : /etc/snmp/snmpd.conf

Modifiez le fichier pour avoir :

Nous allons réduire la verbosité du daemon snmpd :

Modifiez le fichier pour avoir :

Nous allons maintenant ajouter la réception de traps snmp :

Modifiez le fichier pour avoir :

 

Installation des MIBS SNMP :

Nous allons modifier le fichier de configuration des sources de dépots debian pour ajouter les dépots « non-free »:

Nous allons éditer le fichier : /etc/apt/sources.list

Ajoutez à la fin du fichier :

Mettez à jour vos dépots :

Installation des MIBS :

Créez un lien de vos MIBS :

Editez le fichier : /etc/default/snmpd

Puis modifiez le pour avoir :

Editez le fichier : /etc/snmp/snmp.conf

 

Commentez la ligne :

Redémarrons les services SNMP :

Testons le service SNMP :

Si le service est correctement paramétré vous verrez toutes les OID déflier :

 

Installation de Centreon UI :

Nous allons commencer par créer l’user/group pour Centreon UI:

Installation des packets de base nécessaire à Centreon UI :

Téléchargement de Centreon UI :

Installation de Centreon UI :

Au lancement, le script vérifie que toutes les dépendances sont bien présentes  :

Pressez la touche enter, ensuite la licence d’utilisateur s’affiche :

Pressez la touche y et enter. Le script d’installation va ensuite vous demander si vous souhaitez installer différents modules :

Le script va maintenant installé les différents modules précédemment sélectionné, le script vous demande maintenant le chemin d’installation pour Centreon UI :

Le script va ensuite vous demander le répertoire contenant les logs de Centreon :

Le script vous demande maintenant les différents répertoires des fichiers de configuration de Centreon :

Le script demande quel user/group utiliser :

Nous allons ensuite dire au script d’utiliser centreon-engine et centreon-broker ainsi que le chemin ou se trouve les Plugins :

Le script vous demande le chemin du fichier de configuration de sudo ainsi que les chemins des différents modules :

Le script va ensuite configurer le serveur web Apache :

Le script va ensuite mettre à jour vos modules PEAR,

ATTENTION !!! Si vous avez l’erreur :

Rien de bien grave cela veut dire que le programme d’update de PEAR contient toujours le lien cassé pour XML_RPC.

Nous allons donc le mettre à jour manuellement :

Ouvrez un nouveau terminal ssh vers votre serveur Debian et lancez la commande :

Vous devriez avoir l’erreur suivante :

Nous allons donc télécharger le fichier manuellement :

Vous devriez avoir le message :

Vous pouvez ensuite continuer l’installation en revenant sur votre premier terminal.

Une fois vos modules PEAR à jour, le script d’installation va s’occuper de CentStorage :

Installation du module CentCore :

Installation des plugins pour les traps SNMP :

Activez le site web Centreon et relancez Apache :

Création des dossier pour Centreon Broker :

Finalisation de l’installation via l’interface WEB :

 

Ouvrez votre navigateur et allez à l’url :

Centreon web setup

 

Cliquez sur Next

Centreon web setup

Validation des dépendances, cliquez sur Next

 

Centreon web setup

 

Choisissez centreon-engine comme moteur de supervision et parametrez les chemins suivants :

 

Centreon web setup

Choisissez centreon-broker comme broker et paramétrez les chemins suivants :

 

Centreon web setup

Création du compte admin

 

Centreon web setup

Paramétrage de la BDD

 

Centreon web setup

 

Installation et paramétrage de Centreon

 

Centreon web setup

Vous etes maintenant prêt à ajouter vos équipements à monitorer !

 

Centreon Login

 

Bon courage pour la suite ;)

10 Juin
2015

Comment se connecter par ssh sans mot de passe (Utilisation de votre key ssh)

Bonjour,

Une petite note rapide vous permettant de vous connecter a vos serveur SSH sans taper de mot de passe

Pour cela il y a une solution simple et sécurisé :

-Créer une clé privée et une clé publique cryptées

-Ajouter votre clé publique à la liste des clés autorisées du serveur distant afin de permettre l’authentification.

 

Nous allons donc commencer par générer les clés :

-Sous Mac/Linux :

les clés seront enregistrées dans ‘.shh’ du répertoire de départ de l’utilisateur (ici sur Mac : /Users/VotreUser/.ssh/).

Je vous conseille donc à la première question de laisser le répertoire par défaut

A la question de la paraphrase, n’entrez rien (sauf si vous voulez taper un mot de passe à chaque fois)

Vos deux key (public et privé) ont maintenant été créés (dans le dossier ‘~/.ssh/’) :

  • ‘id_rsa’ (ou ‘id_dsa’ dans le cas d’une clé DSA) : contient la clé privée et ne doit pas être dévoilé ou mis à disposition
  • ‘id_rsa.pub’ (ou ‘id_dsa.pub’ dans le cas d’une clé DSA) : contient la clé publique, c’est elle qui sera mise sur le serveur dont l’accès est voulu.

 

Il faut ensuite déposer la clé publique sur le serveur distant que vous souhaitez joindre en ssh :

  • Depuis un Mac (ssh-copy-id n’est pas disponible sur OS X)
  • Sous Linux :

    Et voilà, c’est normalement la dernière fois que l’on vous demandera votre mot de passe !!

     

Quel est l’intérêt de définir une ‘passphrase’ ?

Si quelqu’un récupère votre clé privé, il peut alors se connecter à toutes les machines où la clef publique a été déposée.

Si vous ne voulez pas retapez votre ‘passphrase’ à chaque connection, le mieux, au lieu de ne pas en utiliser est d’utiliser le cache ssh-agent.

Sur Mac, vous pouvez ajouter la clé privée à votre Trousseau, comme cela pas besoin de systématiquement retaper votre phrase magique :

Et si un jour vous avez besoin de modifier votre ‘passphrase’ :

 

Et voilà, vous pouvez formater votre cerveau de tous vos mot de passes !!!

Des soucis, des erreurs ? N’hésitez pas à m’en parler.

Raspberry Pi 2 ou 3 et Raspbian Jessie - VLC 2.4 et accélération matériel (hardware acceleration)

Raspberry Pi 2 ou 3 et Raspbian Jessie – VLC 2.4 et accélération matériel (hardware acceleration)

Aujourd’hui je vais à nouveau publier une mise à jour de l’article : Raspberry Pi 2 – VLC et accélération matériel (hardware [&hellip

Raspberry Pi 2 ou 3 et Raspbian Jessie - VLC 2.2 et accélération matériel (hardware acceleration)

Raspberry Pi 2 ou 3 et Raspbian Jessie – VLC 2.2 et accélération matériel (hardware acceleration)

UPDATE : Raspberry Pi 2 ou 3 et Raspbian Pixel – VLC 2.4 et accélération matériel (hardware acceleration) Aujourd’hui je vais [&hellip

Compilation de la derniere version de FFMPEG

Compilation de la derniere version de FFMPEG

Bonjour à tous, Aujourd’hui un petit tuto pour avoir la dernière version de ffmpeg, ce tutoriel à été utilisé maintes [&hellip

Raspberry Pi 2 - VLC et accélération matériel (hardware acceleration)

Raspberry Pi 2 – VLC et accélération matériel (hardware acceleration)

UPDATE : Raspberry Pi 3 et Raspbian Pixel – VLC 2.4 et accélération matériel (hardware acceleration) Ayant un petit projet de [&hellip

FFMPEG - Diffuser un flux ip multicast en adaptative smooth streaming

FFMPEG – Diffuser un flux ip multicast en adaptative smooth streaming

Un petit script bien utile pour délivrer un flux video multicast en adaptative smooth streaming

Installation de Transform Manager

Installation de Transform Manager

Prérequis – résumé : Télécharger Transform Manager Télécharger IIS Media Services 4.1 Télécharger IIS Managment console Télécharger .NET Framework 3.5 [&hellip

Suivez moi !

Follow Me! Follow Me! Follow Me! Follow Me!

Une ptite donation

Si vous voulez contribuer à faire vivre ce site :

Chercher